VIVRE LA VILLE EN L’AN 2000

clermont5Ce festival, Les Pascalines, qui mêle installations, spectacles et débats philosophiques autour de problématiques liées à la ville posait en l’an 2000, la question de la perception de la ville contemporaine. En tant qu’usager, en est-on acteur ou la subissons-nous? Fabriquer un mètre monument, qui mesurait à la fois le mobilier urbain, mais également les grands axes piétonnier durant 3 jours,permettait de relancer les débats sur le fait que nous vivons la ville comme un récipient fonctionnel et que nous ne considérons jamais sa matérialité, sa structure, sa pensée organisationnelle, son épaisseur. Les débats en relais des différentes installations soulevant ces problématiques discutaient du travail des faiseurs de ville tant politiques que professionnels. Cette installation a donné l’occasion d’un jeu de pari avec les habitants sur les dimensions de différents objets, poussette vélo, etc, distance jusqu’à la boulangerie, les vérifications se faisant en direct.

29, 30 juin et 1er Juillet 2000.MÈT deroule
Clermont-Ferrand

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s